Connaissez-vous l’utilité du micro-ondes et les ustensiles à bannir pour donner longue vie à ce matériel ?

Les micro-ondes sont très pratiques. Ils permettent de chauffer des plats rapidement et facilement. Leur utilité n’est plus à démontrer, mais il y a des règles à respecter, comme ne jamais mettre un plat en métal, en bois ou en aluminium dans un four à micro-ondes. Présent dans la plupart des cuisines depuis les années 80, le micro-ondes réchauffe ou décongèle en deux temps, trois mouvements. Pratique et irremplaçable, ce pionnier de la cuisine moderne questionne pourtant sur la façon dont il cuit les aliments et sur ses effets sur notre santé. Du réchauffement des aliments aux effets des ondes, on vous explique tout sur les grandes questions qui entourent l’utilisation des micro-ondes.

les micro-ondes de l’électroménager, à quoi servent-ils ?

Réchauffer un pot en moins de temps qu’il n’en faille pour calmer un bébé qui pleure, ou réchauffer un plat surgelé prêt à être dégusté en 3 minutes top chrono, c’est à cela que servent les micro-ondes. Avant de partir plus loin, il faut aussi au mode de fonctionnement de ce four qu’aucun appareil n’arrive à égaler en rapidité.

À travers son nom, on peut dores et déjà se dire que le micro-ondes est un four qui émet des ondes pour chauffer les aliments. Ces ondes sont les mêmes que celles du wifi par exemple, la seule différence c’est que la puissance est beaucoup plus élevée avec le wifi. Pour le réchauffement des aliments, il y a une absorption de la puissance dégagée par les ondes. Ces dernières vont agiter les molécules présentes dans l’aliment, en particulier les molécules d’eau, ce qui par voie de conséquence le chauffe. En effet, sous l’effet de n’importe quelle chaleur, four traditionnel ou passage à la poêle par exemple, les molécules sont agitées et la structure des aliments évolue. C’est le principe même de la cuisson.

Si la cuisson au micro-ondes ne change pas le goût des aliments, la transformation n’est pas anodine pour autant. D’après des études faites par un docteur du nom d’Anne Perrin, le micro-ondes détruit 2/3 des vitamines et des acides gras essentiels. En effet, le four, la poêle ou la cocotte provoquent autant de pertes de nutriments. Donc, si vous souhaitez préserver un maximum de vitamines et d’acides gras, la meilleure cuisson reste alors celle à la vapeur douce.

Mais il ne faut pas perdre de vue l’aspect gourmand quand on mange, un steak à la poêle aura plus de saveur qu’à la vapeur ; ni l’aspect pratique lorsqu’il s’agit, par exemple, de réchauffer rapidement un plat au bureau : le micro-ondes semble alors plus approprié que le cuit-vapeur.

l’utilisation du micro-ondes est-il source de problèmes ?

Réchauffer les restes de la veille en deux temps trois mouvements, voici la plus grande utilité du micro-ondes. C’est pourquoi on le retrouve aujourd’hui dans la plupart des cuisines, bien que son utilisation ne fasse pas l’unanimité. Rayonnement dangereux, aliment dégradé ou danger bactérien, voilà des problèmes qu’on pouvait vivre en utilisant le micro-ondes.

La cuisson au micro-ondes fait-elle perdre à certains aliments leurs propriétés ?

À part la cuisson à vapeur douce qui permettrait de conserver presque l’intégralité des propriétés des aliments, toute autre forme de cuisson fait perdre aux aliments une partie importante de leur qualité nutritionnelle. Pour autant, le micro-ondes ne ferait pas perdre plus de nutriments aux aliments que les modes de cuisson traditionnels. Également, les pertes pourraient être moins importantes qu’en cas de cuisson dans l’eau.

Le rayonnement du four micro-ondes est-il dangereux ?

Les rayonnements traversent rarement les parois du four micro-ondes. Ce rayonnement pourrait équivaloir à celui émis par les radars des avions et s’avérer très cancérigène. Cependant, aucune étude ne prouve la dangerosité de ces ondes pour l’organisme, la quantité des émissions serait trop faible pour être néfaste. Dans le doute, mieux vaut donc prendre prévenir en s’éloignant de l’appareil lorsqu’il est en marche comme le préconisent certains professionnels.

Le réchauffement des aliments dans un emballage plastique est-il recommandé ?

Il est déconseillé de réchauffer dans un emballage plastique puisque si la température atteint un certain degré, certains composants des emballages plastiques migrent vers l’aliment. Le danger c’est que les plastiques contiennent des perturbateurs endocriniens qui nuisent au fonctionnement du système hormonal, diminuent la fertilité et compromettent le développement cérébral de l’enfant. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est recommandé d’utiliser le verre ou la céramique pour réchauffer les aliments.

Le réchauffement avec le micro-ondes permet-il de tuer les bactéries ?

Le micro-ondes ne permet pas une cuisson homogène du produit. Cependant, avec le plateau tournant, toutes les parties de l’aliment peuvent équitablement être chauffées, mais ce n’est pas sûr que toutes les bactéries seront éradiquées. C’est pour cette raison qu’il est recommandé pour certains aliments d’avoir recours à une cuisson traditionnelle, plus longue et plus sûre.

Bien que le micro-ondes reste une bonne alternative concernant la préservation des qualités nutritionnelles des aliments, en plus d’être l’un des modes de cuisson les plus pratiques et rapides, pour conserver sa longévité, il est recommandé de bannir l’utilisation de certains ustensiles. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on interdit d’utiliser les contenants en plastique, en bois, en aluminium, en métal dont certains composants sont susceptibles de migrer vers l’aliment. Inutile de s’entêter si vous ne voulez pas risquer de perdre votre micro-ondes.

quels ustensiles à ne jamais utiliser pour garder votre micro-ondes en bon état ?

Tout le monde doit savoir que mettre un objet métallique dans un four à micro-ondes est vivement déconseillé, il en est de même pour l’aluminium, la terre cuite et également le bois dont les composants peuvent migrer vers l’aliment. Pourquoi ces éléments produisent-ils une telle réaction dans un micro-ondes ?
.
Pour comprendre ce phénomène, il faut revoir le fonctionnement même de ce type de four. Le micro-ondes fonctionne par l’intermédiaire d’un rayonnement. En fait, ce sont les ondes électromagnétiques, composées à la fois d’un champ électrique et d’un champ magnétique qui vont organiser le rayonnement. Une fois produites, les ondes vont se diffuser à l’intérieur du four, grâce aux différents éléments dont il est composé. Ces ondes vont ainsi irrémédiablement frapper tout ce qui se trouve à l’intérieur et notamment les aliments. De là, les ondes vont agir en profondeur en provoquant l’agitation des molécules contenues à l’intérieur. Les molécules d’eau notamment vont se mettre à bouger plusieurs millions de fois par seconde, ce qui crée de la chaleur et permet le réchauffement des aliments.

Le problème avec les éléments tels que le métal, le bois, l’aluminium ou la terre cuite, c’est que ce sont pour certains de très bon conducteurs d’électricité, pour d’autres ils se décomposent sous le coup de la chaleur. Aussi, en recevant les ondes, les électrons à l’intérieur du métal ou de l’aluminium vont aussi être agités. Lorsque l’objet présente des extrémités pointues ou anguleuses, cela va générer l’apparition de nouveaux éléments dits gradients au niveau du champ électrique. Autrement dit, il va y avoir plus de charges électriques à certains endroits que d’autres, créant des arcs ou décharges électriques comme la vidéo.

Mais selon la forme, l’effet ne va pas être le même. Ainsi, l’impact d’une fourchette en métal plus pointue dans le micro-ondes va être plus important que celui d’une cuillère par exemple, comme l’explique la vidéo. De toute façon, comme le métal réfléchit les ondes, sans les absorber, un support fait en un tel matériau est généralement moins efficace pour chauffer les aliments qui s’y trouvent.

Certains emballages en métal à faible hauteur et bien ouverts peuvent permettre de réchauffer sans créer d’étincelles. Néanmoins, dans le doute, mieux vaut ne jamais mettre quoi que ce soit en métal dans le micro-ondes, sous peine d’abimer votre appareil voire pire. Pour chauffer vos petits plats, préférez donc le verre, et non le bois, l’aluminium ou la terre cuite. Attention toutefois à la terre cuite qui est absorbée par le micro-ondes. Du coup, le contenant risque d’être brûlant et les aliments à peine chauffés.  Encore, il y a l’aluminium qui, en plus d’être nocif au contact d’aliments acides, est incompatible avec la cuisson au micro-ondes, sous peine de voir éclore un feu d’artifice.

Pour la cuisson en papillote, il est très conseillé de miser sur le papier sulfurisé, le verre ou la céramique.

Commander un micro-ondes chez Electroménager-Dakar pour les fêtes de fin d’année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *